Yékini, Tapha Guèye, Boy Kairé et Khadim Gadiaga accusés de trahison

ANNONCE

La rencontre entre l’association des lutteurs et le ministre des Sports, Matar Bâ, pour évoquer les griefs de ces derniers contre le Comité national de gestion (Cng) de la lutte, s’est terminée sur de fond de de divisions. Au sortir de leur audience, certains lutteurs s’en sont pris à leurs aînés qu’ils qualifient de «traîtres».

«Des personnes comme Tapha Guèye, Khadim Gadiaga et Boy Kairé ont été délégués pour exposer nos doléances au ministre, mais seul Kairé est resté fidèle. Les autres ont caressé Matar Bâ dans le sens du poil, accuse le lutteur Akon. Khadim Gadiaga, avec toute l’estime qu’on avait pour lui, a carrément fait hors sujet. Il n’a fait que chanter les louanges du ministre, tout comme Tapha Guèye.»

Il enfonce le clou : «Même Yékini n’a pas voulu se mouiller. Il s’est juste présenté avant de s’asseoir mais je pense que c’est une trahison de sa part. S’ils veulent faire de la récupération politique, ils n’ont qu’à la faire ailleurs mais pas avec nous.»

Konan Lansar prend la balle au bond et ajoute avec humour: “Matar Bâ nous a donné des calmants”.