Vol – En voulant se payant un ticket du Magal, Cheikh Kane s’en tape celui de Reubeuss

ANNONCE

Cheikh Kane a été déféré le 21 octobre dernier. Pour cause, le jeune qui venait de purger une peine d’un mois de prison pour vol, s’est à nouveau embourbé dans une autre affaire pareille.

C’est comme qui dirait un individu frappé de cleptomanie. Cheikh Kane, interpellé par les forces de l’ordre le 18 octobre juste au lendemain de sa libération. Cela, pour une affaire de vol. Pourtant, il venait de se tirer d’affaire après s’être accroupi pendant 30 à l’hôtel zéro étoile. « Le 19 octobre dernier, il s’est introduit dans le domicile d’une dame, à Malicounda-Carrefour, à 7 heures du matin et à dérober son sac. Manque de pot, il a été vu par le fils de la dame qui l’a poursuivi en criant au voleur » nous apprend l’Observateur.

Rapatrié au bout de quelques minutes de course-poursuite, il a failli être lynché par une foule surexcitée. Les pandores qui ont été avertis par le fils de la dame vont extirper le voleur des mains de ses bourreaux avant de l’amener à la brigade de Mbour. Fouillé, il sera trouvé dans une de ses poches un papier d’expiration de peine établie par la Mac de Mbour et qui fait état de sa fin de peine depuis le 18 octobre dernier, car il avait été condamné à un mois ferme. Interrogé par les hommes du Commandant de brigade Bouna Thioune, il explique qu’il veut se rendre au Magal de Touba, mais il n’avait pas de moyens de financiers pour s’y rendre. Au terme de sa garde à vue, il a été déféré le 21 octobre dernier pour vol.