Visite de Macky Sall en Mauritanie : Seck revient encore à la charge.

Idrissa Seck revient encore à la charge. Le président du parti « Rewmi » était à Saint Louis, au chevet des sinistrés de Guet-Ndar. Ce samedi, le président du Conseil départemental de Thiès a constaté la situation des sinistrés ainsi que les travaux de la digue de protection enclenchés à Goxu Mbacc, et présentement aux arrêts.

Il en a profité pour inviter le président Macky Sall à ne pas se comporter comme un « sous-préfet du président Mauritanien et français« , tout en soulignant que l’érosion côtière continue de faire des victimes.

« On m’a appris ce matin (hier, samedi), en arrivant, qu’un mur s’était effondré sur des familles et qu’il y a énormément de blessés à l’hôpital. Je leur souhaite un prompt rétablissement. Le président Macky Sall, les propos que je l’ai entendu tenir en Mauritanie, comme les confidences qui m’ont été faites sur ses engagements là-bas, ne me rassurent pas« , a dit Idrissa Seck, face aux pêcheurs de Guet-Ndar.

Il poursuit : « Et quand Macky Sall était en Mauritanie, il a répété qu’il fallait respecter la souveraineté de la Mauritanie, qu’il fallait respecter les lois et règlements de la Mauritanie. Comme s’il était le sous-préfet du président Aziz. Je me suis dit mais il est venu négocier un accord ou dire qu’il se soumet…« . Un comportement de la part du chef de l’Etat qui, de son avis, va « naturellement à l’opposé des intérêts du Sénégal et à l’opposé des intérêts des pêcheurs de Guet-Ndar« .

Raison pour laquelle il s’est rendu dans cette localité pour dire son « opposition à un tel projet, s’il venait à voir le jour » et il espère « qu’il (le président Macky Sall) n’ira pas jusque là, qu’il n’est pas le sous-préfet de Aziz« .