Victoria Beckham, soutenue par David et Brooklyn au premier rang, a misé sur un style plus simple lors de la Fashion Week de New York

Victoria Beckham en a marre des tenues mode extravagantes. La créatrice a donc préféré s’en tenir au style sobre T-shirts blancs et jeans ces derniers jours.

La créatrice britannique a opté pour un thème similaire à l’occasion de son défilé Printemps/Été 2018 lors de la Fashion Week de New York, en présentant des vêtements de travail classiques, mais toujours dotés de sa petite touche féminine habituelle.

Les tenues amples dans les tons « crème glacée » dominaient sur le podium

Les coupes masculines étaient accompagnées de blazers amples, de chemises souples et de nombreuses couches dans les tons « crème glacée », du pistache au lilas.

Des talons scintillants style « Dorothy » et des pochettes ont également fait leur apparition dans des tons vert, argent et rouge traditionnel inspiré du « Magicien d’Oz ». Ce type de chaussures plait d’ailleurs particulièrement à Harper Beckham, âgée de 6 ans, d’après sa maman.

Et c’est là le secret de Victoria : proposer des tenues qui sont faciles à porter et accessibles à toutes. Même à des enfants de six ans.

« Il ne s’agissait pas de créer des tenues qui ne peuvent pas être portées », a-t-elle confié dans les coulisses, en qualifiant la collection d’« honnête ».

« Ça n’est pas ainsi que je souhaite m’habiller, et je pense que les femmes en général ne le souhaitent pas non plus. Vous pouvez enfiler toutes les tenues présentées ici dès que vous descendez du podium ».

Le défilé a également fait couler de l’encre pour une autre raison : en effet, Anna Wintour, redoutable rédactrice de Vogueaurait perdu sa place au premier rang aux côtés de David Beckham, une place récupérée par le nouveau chef de British Vogue, Edward Enninful.

La créatrice semblait incroyablement détendue à la fin du défilé

La tenue de Victoria après le défilé a également fait jaser. Ses talons aiguilles tant appréciés ont été remplacés par une paire de talons au style plus « maman », et par la tenue relax’ jean et T-shirt blanc mentionnée précédemment.

La Spice Girl reconvertie en créatrice de mode semble avoir décidé de s’éloigner un peu du monde très sélect des grandes célébrités. On l’a même vue au boulot dans les coulisses, un fer à repasser à la main.

Une situation qu’on aurait eu du mal à envisager il y a encore quelques années.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here