Vente de ses immeubles : le groupe Excaf Telecom sauvé in extremis

La vente des biens immobiliers du groupe Excaf, programmée devant le tribunal des criées hier, mardi 12 septembre, a été provisoirement suspendue. Le groupe Excaf a obtenu, hier, un sursis à la suite d’un appel acté par l’avocat du groupe, Me Baboucar Cissé.

Excaf doit 1,7 milliard à la Banque islamique du Sénégal (Bis). Contracté dans le cadre du projet de transition numérique, le prêt devait servir à l’achat de décodeurs et à la mise en place d’un fonds de roulement.

Hier, dans sa parution, Libération estimait que le PDG de Excaf avait proposé à la Banque Islamique (BIS) un paiement direct de 50 millions f cfa et des versements mensuels de 20 millions de F Cfa pour arrêter la procédure de saisie lancée par la banque.

Selon le commandement valant saisie-immobilière obtenu par le quotidien, la banque a fait main basse sur le titre foncier numéro 11.695.DG reporté au livre foncier d’une valeur de 260 millions de F CFA. C’est ainsi que la vente aux enchères des biens immobiliers du groupe Excaf a été programmée pour hier devant le tribunal.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here