Vente de migrants en Libye: le centre de commandement se trouve à Dakar

Le centre de stratégie et d’orientation de la vente des migrants en Libye, se trouve à Dakar, la capitale Sénégalaise. En effet si on se fie aux témoignage poignants, des rescapés, des Sénégalais et des maliens qui dirigent cette activité illicité en complicité avec certains Libyens.

Selon un migrant qui a fait une longue intervention à la RFM, » ces vendeurs de migrants ont établis un bureau à la gare routière établie au stade Léopold Sédar Senghor de Dakar, et attirent des Sénégalais et Gambiens désireux de se rendre en Italie. Dans leur opération de charme, ils passeurs font croire aux candidats à l’immigration des bonnes conditions de voyage et la rapidité de trouve du job une fois en Italie. » Mais une fois en Libye, l’enfer commence.

Selon le site exclusif.net qui a enquêté auprès de plusieurs Gambiens rapatriés de la Libye, Sekhou Danfa, est né à Badibou Locoundan (Gambie). Ancien chef de garage dans sa ville natale. Ce garçon tristement célèbre, gagne sa vie dans le sang. Sekhou Danfa,s’appuye sur ses sous réseaux établis en Afrique de l’Ouest pour faire parvenir des centaines de noirs dans le pays de Khadaffi. Une fois entre ses mains, il achemine ses frères noirs dans un camp qu’il s’appelle Aly Guetto, où il montra son vrai visage avec ses alliés Libyens dont la plupart sont des anciens rebelles du groupe, qui a fait tomber Khadaffi des tortionnaires rompus à la tache.

Au micro d’exclusif.net, les gambiens et Sénégalais racontent l’horreur. « Il torture et tue pour vendre les organes à certains médecins juifs. Moins grave, il vend certains migrants. D’autres il procède aux chantage aux familles des victimes établis hors de la Libye » relatent ces migrants de retour de l’enfer Libyen. Selon toujours ces derniers l’argent envoyé aux ravisseurs est retiré dans certaines banques de Dakar…