Une semaine de campagne : le point sur les faux pas

La classe politique vient de boucler une semaine de campagne. Il faut dire qu’il y a eu beaucoup de cinéma auquel les citoyens sénégalais ont été obligés d’assister. Il faut dire que les hommes politiques avaient commencé à faire preuve de générosité opportuniste durant le mois de Ramadan avec des dons tous azimuts aux populations. Elle se poursuit avec l’ouverture de la campagne sous d’autres formes.

Commençons par le camp du pouvoir qui, depuis quelques semaines, a entamé une série d’actes de bienfaisance opportunistes. Le Président Macky Sall au premier chef, les apéristes ont actuellement comme exercice favori : financements de femmes, dons de toute sorte, réfection d’édifices religieux, inauguration à la chaîne… Des actions qui auraient pu avoir leur pesant d’or si elles étaient désintéressées. Qu’est-ce qui empêchait ces « bons Samaritains » de venir plus souvent au secours des populations pendant toutes ces années ? Si le régime espère gagner la sympathie des Sénégalais par ces gestes, c’est peine perdue. Personne n’est dupe et l’opposition a bien raison de crier à l’achat de conscience.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here