Tragédie du Stade Demba Diop: Choqués, des «Lions » interpellent les autorités et exigent des sanctions

Kara Mbodj, Cheikhou Kouyaté, Sadio Mané, Pape Alioune Ndiaye et Ferdinand Coly ont réagi après la tragédie survenue au Stade Demba Diop lors de la finale de la Coupe de la Ligue. Dix (10) morts enregistrés après l’effondrement du pan d’un mur de la tribune découverte, ces “Lions” exigent des sanctions à la hauteur des fautes commises. Leurs propos sont recueillis par “Stades”.

Kara Mbodj, Anderlecht : «La violence dans le sport sénégalais est inquiétant »
«C’est avec tristesse que j’ai appris la disparitions de supporters du Stade de Mbour. Franchement, vous ne pouvez pas imaginer le choc que cela m’a fait. Je profite de l’occasion pour présenter mes sincères condoléances aux familles des disparus. Je connais pratiquement toutes les victimes. Nous habitons le même quartier à Mbour. Et pour la plupart, je les ai vus grandir. Les images parlent d’elles-mêmes et c’est pourquoi, je dis qu’il ne faut pas que l’on fasse dans la langue de bois. J’interpelle le ministre des Sports, le président de la FSF (Fédération Sénégalaise de Football), Me Augustin Senghor ainsi que le président de la Ligue, Saër Seck pour troubles. Vraiment la violence que l’on note dans le sport sénégalais est inquiétante. Je suis choqué et meurtri par ce qui s’est passé ».

Cheikhou Kouyaté, West Ham: « Ce qui s’est passé est une honte »
«Ce qui s’est passé samedi au Stade Demba Diop est une honte. Notre football ne mérite pas ça. Je suis abasourdi. Il faut que cela cesse. Les gens doivent prendre des mesures exemplaires pour éradiquer ce fléau qui est en train de gangréner notre sport et, au-delà, notre société. La décision doit être ferme. On ne doit pas faire à la sénégalaise c’est-à-dire oublier ces incidents au bout de quelques jours. Je ne peux pas me contenir tellement je suis sous le choc. On en profite pour présenter nos condoléances aux familles, aux amis mais surtout à l’ensemble du Peuple sénégalais ».

Sadio Mané, Liverpool: « Le chauvinisme n’a pas sa place dans le football » 
Je suis affligé par le drame qui s’est abattu sur le football sénégalais suite aux morts enregistrés lors des échauffourées qui ont émaillé la finale de la Coupe de la Ligue. Les images que nous avons vues n’honorent pas le Sénégal. J’espère que les gens prendront des mesures idoines… C’est vrai que la tristesse est le sentiment le mieux partagé actuellement. Les supporters doivent comprendre que le chauvinisme n’a pas sa place dans le football ».

Pape Alioune Ndiaye, Osmanlispor : On est la risée du monde entier »
«Nous sommes tristes de voir des images aussi choquantes de notre sport. Je pense que notre football ne doit pas montrer cette facette. Et, aujourd’hui, malheureusement, on est la risée du monde entier. On déplore ces faits qui se sont produits au stade lors d’une finale qui est censée être une fête. On présente nos condoléances aux familles des victimes en priant qu’Allah leur garde une place au Paradis éternel… ».

Ferdinand Coly, ancien international : «Sanctionner sévèrement les fautifs »
« D’abord, permettez-moi de rendre hommage aux victimes. Le football est avant tout une fête. Ce qui est arrivé est très grave. Pourtant, on avait eu un avertissement lors du match Sénégal / Côte d’Ivoire, en 2012 à Dakar. Malheureusement, on n’a pas compris et on n’en a pas tiré les enseignements qu’il faut pour combattre ce mal en prenant des sanctions sévères à l’encontre des fautifs. Il faut aussi faire de la sensibilisation pour conscientiser les supporters ».


LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here