Noire devenant blanche : Dove s’excuse pour sa pub raciste

La marque de gels douche a provoqué un tollé après une publicité de 3 secondes, perçue comme raciste. Il aura suffi d’un GIF de 3 secondes pour créer une vive polémique ce week-end.

Sur sa page Facebook aux Etats-Unis, la marque de gels douche Dove a partagé mercredi un GIF animé publicitaire montrant une jeune femme noire enlever son t-shirt, pour devenir une femme blanche. Elle-même ôtant ensuite son t-shirt pour devenir une femme mate de peau. Le tout accompagné du commentaire : “Prêt pour une douche Dove ? Avec des agents nettoyant sans sulfate, notre lavage pour corps obtient les meilleures notes auprès des dermatologistes.” Plus que le message, c’est surtout le visuel montrant une femme noire devenir blanche, implicitement après lavage, qui a largement été accusé de racisme.

Les personnes noires sont sales en fait ?

La publicité a d’abord été dénoncée par la blogueuse Naythemua, spécialiste du maquillage sur peau noire. Avant de provoquer un tollé sur les réseaux sociaux :
“C’est vraiment honteux !”, critique une internaute. “Donc, les personnes noires sont sales en fait ?”, renchérit une autre.

“En fait, Dove marche dans les pas des anciennes société de savon qui utilisait la suprémacie blanche pour promouvoir leurs produits”, rappelle une autre, avec des visuels d’anciennes publicités, particulièrement choquantes aujourd’hui. “Une pub raciste vous rend suspect. Deux pub racistes vous rend coupable”, conclut un dernier internaute, rappelant le précédent d’une publicité Dove de 2011 montrant trois femmes de couleur différente se tenant devant des panneaux avant/après.

On s’est trompé

Face aux critiques, Dove a retiré sa publicité, et présenté ses excuses, affirmant vouloir “représenter la beauté de la diversité” tout en reconnaissant avoir “échoué à représenter les femmes de couleur de manière respectueuse et réfléchie”. Ce GIF “était censé suggérer que Dove est pour toutes les femmes et loue la diversité, mais on s’est trompé, et beaucoup ont été offensés”, a précisé une porte-parole de l’entreprise dimanche. Pas de quoi éteindre la polémique, le hashtag #BoycottDove se multipliant sur Twitter. Lundi matin, le cours de l’action Unilever (à laquelle la marque Dove appartient) était en légère baisse à la Bourse de Londres.