Mort du douanier Cheikhou Sakho : «L’autopsie n’a pas dit qu’il s’agit d’un suicide»

ANNONCE

L’avocat de la famille de feu Cheikhou Sakho, le chef du bureau des douanes de l’AIBD retrouvé mort dans sa voiture, réfute la thèse du suicide. Selon Me Moustapha Dieng, «l’autopsie n’a pas dit qu’il s’agit d’un suicide». «Ce n’est pas la mission du légiste, et les gendarmes qui mènent l’enquête actuellement ne le disent pas, rappelle-t-il. Qui donc a intérêt à orienter l’opinion vers cette thèse ?»

Me Dieng demande à «ceux qui s’agitent» de se «calmer et laisser le champ des investigations à ceux qui agissent». «L’enquête est en cours et tout va se savoir», promet-il. Invoquant les conclusions de l’autopsie, certains médias ont défendu que Cheikhou Sakho s’est suicidé en se tirant une balle dans la bouche.

Dans un entretien avec L’AS, l’oncle du défunt a dévoilé le certificat de genre de mort qui attesterait que son neveu se serait ôté la vie, maisil conteste cette thèse. Pour lui, le défunt chef de la brigade des douanes de l’AIBD n’avait aucune raison de se suicider. La famille de Cheikhou Sakho a réclamé une contre-autopsie pour en avoir le cœur net.