Mali:Une force d’intervention rapide composée de Casques bleus sénégalais déployée

Une force d’intervention rapide composée de Casques bleus sénégalais sera prochainement déployée dans le centre du Mali, où se sont multipliées depuis 2015 attaques et violences intercommunautaires, a annoncé mercredi 17 mai un responsable de l’ONU à Bamako.

Le contingent sénégalais était déjà présent dans le nord du Mali, d’autres éléments arriveront prochainement dans le centre. Ils devraient opérer depuis la base de Mopti Sévaré, déjà largement employée par les Nations unies.

Le chiffre de 650 soldats a été avancé dans la presse, mais cela n’a pas été confirmé par le chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU, Jean-Pierre Lacroix, en visite au Mali. Dans cette région, pas de force de réaction rapide sans hélicoptères. Avec la saison des pluie, la zone du fleuve va rapidement devenir difficile d’accès. Afin d’être mobile autour des zones de marécages, les groupes armés terroristes utilisent le plus souvent des motos et des pinasses, mais les forces de l’ONU auraient bien du mal à les poursuivre avec leurs blindés.

Après l’attaque de la base de Gourma Raous, fin avril, ce sont les Français de Barkhane qui étaient intervenus en réaction, parvenant à retrouver les pick-up des terroristes et à les détruire. La Minusma avait également envoyé des hélicoptères, basés à Gao, mais l’ONU n’avaient pas engagé le combat.

Le Sénégal, qui arme déjà la force de réaction rapide de la Minusca avec des hélicoptères d’attaques, pourrait envoyer ses propres aéronefs au Mali prochainement, à moins que les commandos sénégalais ne prennent place dans des machines allemandes, sous couleurs des Nations unies.

rfi

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here