Le comité d’organisation recadre Ndèye Astou Sall

La polémique entre le comité d’organisation de Miss Sénégal et la gagnante de l’édition 2016 est loin de s’estomper. En conférence de presse hier,  Aminata Badiane n’a pas raté Ndèye Astou Sall.

 

C’est une première dans l’histoire de Miss Sénégal qu’une élection soulève autant de polémique entre le comité et l’élue. Entre destitution de couronne, dépigmentation de la peau, mauvais comportement,  problème financier, une voiture que Cfao Sénégal a offerte à l’élue et qui n’est jusque-là pas remise. Beaucoup de controverses ont entouré le sacre de la plus belle fille du Sénégal de 2016. Le comité d’organisation, qui a fait face à la presse hier au Centre culturel Blaise Senghor, a indiqué que quand la miss a gagné la finale, elle n’a pas voulu signer le contrat de gestion. ‘’Chaque miss doit être gérée par le comité national partout dans le monde.

Du moment qu’elle a voulu mener ses activités seule, on a respecté son choix. Mais elle n’a pas respecté les règles du jeu’’, regrette la présidente du comité d’organisation de Miss Sénégal Nouvelle Vision, Aminata Badiane. D’après elle, s’il y a eu des problèmes financiers, ce n’est pas de leur faute, ‘’mais celle des partenaires et des sponsors. On ne peut donner que ce qu’on a, et en ce moment on n’avait que 1.250.000 F Cfa et elle a reçu cette somme et de nombreux lots précieux. Pour la voiture, il n’a jamais été dit qu’elle serait attribuée à l’élue. Le véhicule  était là exposé pour le marketing. Il n’est nullement noté dans le contrat qu’il  était à la miss élue’’, a-t-elle fait savoir.

Le chargé d’affaires de Cfao, Babacar Diouf, confirme les propos de Mme Badiane. ‘’Dans le contrat qui nous lie au comité d’organisation de Miss Sénégal, il n’a jamais été question  de donner un véhicule. Cela a été une joie pour nous d’accompagner cet événement culturel et en tant que partenaire, on a eu le droit d’exposer notre voiture’’, précise-t-il.

Par ailleurs, selon la présidente du comité d’organisation de Miss Sénégal Nouvelle Vision, leur ambition, au-delà d’assurer une bonne relance de ce concours de beauté, est de redonner à une tradition bien établie ses lettres de noblesse et de permettre au Sénégal de retrouver son leadership dans le domaine de la beauté et des spectacles. Il s’agit également, d’après Mme Badiane, de donner la possibilité à de talentueuses jeunes Sénégalaises de vivre  ‘’une magnifique expérience dans ce domaine et de leur permettre d’entamer éventuellement une carrière de mannequin professionnel dans le respect des valeurs  éthiques, culturelles et religieuses du Sénégal’’.

elle, cet événement doit contribuer à  la valorisation des produits locaux  en habillant les miss avec des créations locales, chaque miss régionale devant présenter dignement sa région et mettre en avant ses atouts touristiques. ‘’Pour cette année, on a prévu, pour les miss, des tenues traditionnelles, de ville et de soirée, car nous voulons respecter la tradition de notre pays et ne pas heurter les Sénégalais. C’est pourquoi nous restons dans la décence’’, explique Aminata Badiane.

Pour rappel, l’ouverture de l’édition Miss Sénégal 2017 a eu lieu à Thiès le 22 juillet dernier et la finale est prévue le 18 novembre sous le thème : ‘’La protection de l’enfance et lutte contre l’inégalité sociale.’’

HABIBATOU WAGNE