Le bonheur des albinos, talibés et handicapés n’a pas de prix

Peau luisante et parée des rayons du soleil, leur “principal ennemi”, verres correcteurs bien calés sur son visage, Maman Diallo, jeune dame d’une trentaine d’années, albinos, ne boude pas son plaisir. “Beaucoup d’albinos sont morts de cancer de la peau. Aujourd’hui, c’est un vieux souvenir, jubile-t-elle. Nous avons nos crèmes solaires à temps et en quantité.”

Mère d’enfants albinos, Wandé Diawara acquiesce. Soulagée. Reconnaissante. Elle dit : “Nous n’avons pas les moyens de payer à nos enfants des tubes de crème solaire et des lunettes (contre la myopie). J’utilisais du beurre de karité à la place. Aujourd’hui mes enfants disposent de leur crème sans problème.”

Oustaz El Hadji Mor Sall, maître coranique, et le talibé Fallou Cissé sont aussi ravis que Maman Diallo et Wandé Diawara. Mais la raison n’est pas la même.

Le premier se souvient du jour où un de ses élèves avait été envoyé à l’hôpital de Pikine. Pour supporter les frais médicaux, il avait reçu un appui de 200 à 300 mille francs Cfa. Le second pour sa part s’enflamme parce que désormais, comme plusieurs de ses camarades, il sait lire et écrire en français.

Maman Diallo, Wandé Diawara, oustaz Mor Sall et Fallou Cissé ont un point commun : ils sont les bénéficiaires des actions de “Les Petites Gouttes”, une association fondée par des Sénégalais de Grenoble, en France, pour venir en aide aux personnes vulnérables, principalement les talibés, les personnes en situation de handicap et les albinos.

Pour les écoles coraniques, une seule condition pour bénéficier du programme : les enfants de mendient pas. Sur ce plan, les responsables de Les Petites Gouttes ne badinent pas.

Les talibés doivent apprendre le coran, suivre des cours d’alphabétisation, manger à leur faim, faire régulièrement leurs toilettes. Ils ont droit à un suivi médical et portent des vêtements propres, envoyés chez la lavandière régulièrement. Les maîtres coraniques ciblés prennent un engagement formel dans ce sens.

Samedi 20 mai dernier, l’association a organisé à Petit Mbao une cérémonie de remise de tubes de crème solaire et de verres correcteurs. Une occasion pour Seneweb de se pencher sur les effets de cet élan de solidarité (voir vidéo et photos).

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

data-cke-saved-src=

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here