Laeticia Hallyday : « Mon mari n’était pas quelqu’un qu’on pouvait manipuler »

Depuis la mort de Johnny Hallyday, la famille est au cœur de nombreux scandales. Cela fait bientôt quatre mois que l’épouse de l’artiste est poursuivie en justice.

En effet ses beaux fils traînent Laeticia prétextant que cette dernière aurait  »volé l’héritage » de leur défunt père.

Laeticia avait jusque-là gardé le silence et endurait ses frustrations toute seule. Aujourd’hui, elle a décidé de se confesser sur l’affaire de l’héritage légué par son époux.

Dans cet entretien, elle parle de son histoire d’amour avec Johnny, sa maladie, son testament, et de la triste rupture familiale depuis l’affaire de l’héritage.

Elle a donné une longue interview au magazine ‘’Le Point’’, une première depuis le décès de Johnny Hallyday puisqu’elle ne s’était exprimée que par le biais de ses avocats.

« Je vis un moment dur. Très dur, même. Le monde continue de tourner alors que le mien s’est arrêté. C’est difficile de réapprendre à vivre sans Johnny. J’ai passé plus de la moitié de ma vie avec lui. Je l’ai connu alors que j’allais avoir 20 ans. J’en ai 43 »

Selon la confession de Leaticia, les véritables coupables sont Laura Smet et David Hallyday, si Johnny a décidé de déshériter ses enfants, c’est parce qu’il s’est senti rejeté par les siens en période de difficultés.

Pendant la maladie de son mari, le couple n’a eu droit qu’à une seule visite de la part de Laura et David qui étaient très souvent de passage à Los Angeles, là où résidait le couple Laeticia et Johnny.

« Il estimait qu’il avait fait des donations de son vivant et que ça les protégeait. David a construit sa vie, il a plus de 50 ans, il a fait un beau mariage, c’est un artiste reconnu. Et son père a été là quand il a fallu l’aider. Laura, de la même façon, il l’a aidée quand elle en a eu besoin. Pour lui, ils étaient sortis d’affaire ».

Cependant elle clarifie les choses concernant le rôle de manipulatrice qu’on lui attribue sur les médias.

« Mon mari n’était pas quelqu’un qu’on pouvait manipuler et les choix qu’il a fait l’ont été de son propre chef. »

Publicité

Aujourd’hui plus que jamais la veuve est déterminée à rassembler sa famille.

Afrikmag