Ferdinand Coly – Sénégal: « Beaucoup de choses peuvent se passer d’ici 5 à 6 mois»

L’ancien arrière droit des Lions, Ferdinand Coly, a invité les cadres actuels de la tanière à se mettre davantage en avant pour tirer le reste du groupe vers le haut.

« Il y a déjà des cadres mais il manque certainement ceux qui doivent tirer vers le haut ceux qui sont en difficulté ou ont du mal à suivre », a analysé le capitaine des Lions à la CAN 2006, dans un entretien accordé à nos confrères l’APS.

« Nous avons déjà des cadres avec Kouyaté (Cheikhou), Kalidou (Koulibaly), Kara (Mbodj) et Gana (Idrissa Guèye) sans compter Sadio (Mané) », a avancé l’ancien arrière droit, selon qui ces joueurs ont la légitimité de tirer le groupe vers le haut. « Je sais que ce n’est pas évident parce qu’il faut d’abord faire son job, mais il est clair que ces gens-là doivent impacter sur le reste », a-t-il souligné.

De son point de vue, les cadres ainsi cités ont le talent et l’expérience nécessaires pour assumer une posture de leader, ce qui fait que « dans les moments difficiles, les autres auront besoin d’eux. D’autant que l’entraîneur aura besoin de ce relais », a-t-il dit dans les colonnes de l’Aps avant d’appeler les Lions à travailler encore plus leur maîtrise collective. « Si on arrive à avoir une bien meilleure maîtrise collective dans le jeu, on peut aller loin », a-t-il estimé, se refusant toutefois à commenter la prestation des nouveaux venus contre l’Afrique du Sud. « Beaucoup de choses peuvent se passer d’ici 5 à 6 mois et un ou deux phénomènes peuvent se révéler », a indiqué l’ancien arrière droit des Lions, qui note que « le groupe n’est pas fermé ».