Drame de Demba Diop : Les supporters de Ouakam accusent un marabout et chargent les …

Drame de Demba Diop : Les supporters de Ouakam accusent un marabout et chargent les supporters de Niary Tally

Ouakam refuse d’en porter la responsabilité. Selon un supporter de l’Uso, c’est un marabout qui aurait déclenché la bagarre à l’origine du drame.

C’est un marabout qui est à l’origine de cette horreur

« Nous l’avions sollicité pour qu’il travaille pour nous et à notre plus grande surprise, nous l’avions aperçu du côté des Mbourois. Ce que nous avons considéré comme une trahison. Et c’est là, que les supporters l’ont interpellé. Les Mbourois ont intervenu. C’est là que la bagarre a éclaté », explique Ibou Diagne, fervent supporter de l’Uso, rencontré au quartier Taglou, situé au Rond-point Y de Ouakam.

C’était le sauve-qui-peut général

ANNONCE 

Ndèye Sèye était au stade samedi. Drapée dans un boubou, elle raconte le film du drame. « Il y avait 10 policiers pour gérer la sécurité,  5 de part et d’autre du côté des supporters. Aux premiers jets de pierres, les policiers n’ont pas réagi. Ils ont laissé faire. C’est là que les choses ont dégénéré. Les policiers ont commencé à jeter de grenades lacrymogènes dans les tribunes. C’était le sauve qui peut général », raconte la jeune femme. Qui informe qu’il y a beaucoup de blessés du côté des supporters de l’Uso, contrairement aux informations qui sont relatées. A l’en croire, une des victimes aurait perdu un mollet.

Les supporters Mbourois ont été les premiers à attaquer

Un peu plus loin dans le quartier Taglou, un autre supporter explique que la bagarre a été déclenchée par les supporters mbourois. « Les mbourois ont commencé à jeter les pierres dès la première période, lorsque nous avons ouvert le score. Les policiers m’ont laissé traversé  le terrain pour parler aux supporters mbourois afin qu’ils arrêtent  mais en vain ».

Les mbourois ont été attaqués par les supporters de Niary Tally 

Abdoulaye Diouf, posté près du domicile  du saltigué (prêcheur) de Ouakam, était lui aussi présent au moment de la tragédie. « Ce sont les policiers qui ont lancé des grenades lacrymogènes aux supporters mbourois. C’était la panique. Au même moment, ils ont été attaqués par les supporters de Niary Tally », explique-t-il. « Si réellement nous étions animés de mauvaise foi, nous n’irions pas à leur rescousse pour essayer de les tirer d’affaire. J’ai sauvé pas mal d’individus, j’ai aidé les sapeurs-pompiers. Que les gens arrêtent de dire que nous sommes fautifs », s’emporte-t-il.

WIWSPORT

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here