Donald Trump reconnaît officiellement Jérusalem comme capitale d’Israël

Le président américain a déclaré que les Etats-Unis soutiendraient une solution pour aider les deux Etats à trouver une paix durable, si elle était approuvée à la fois par les Israéliens et les Palestiniens.

« Les Etats-Unis restent déterminés à aider à faciliter un accord de paix acceptable pour les deux parties », a-t-il ajouté. « J’ai l’intention de faire tout ce qui est en mon pouvoir pour aider à sceller un tel accord »

En réponse, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a déclaré que c’était un jour historique et qu’Israël était profondément reconnaissant au président Trump.

Le président palestinien Mahmoud Abbas a à son tour affirmé que les Etats-Unis ne pouvaient plus être un courtier de la paix. Il a averti plus tôt des « conséquences dangereuses » à travers son porte-parole.

Au lendemain de la reconnaissance par Washington de Jérusalem comme capitale d’Israël, l’ensemble des formations politiques palestiniennes ont appelé à la grève, jeudi 7 décembre. La veille, ils étaient des centaines dans la bande de Gaza à avoir brûlé des drapeaux américains et israéliens.