DES PRODUITS HALIEUTIQUES : 600 millions investis à Sandiara

Omega Pélagique, une unité industrielle de transformation et d’exportation de produits de la pêche, a été inaugurée, hier, à Sandiara. Dix autres usines du genre sont attendues, l’année prochaine.

Le ministre de la Pêche et de l’Economie maritime, Oumar Guèye, a procédé, à Sandiara, à l’inauguration de l’unité industrielle de transformation et d’exportation de produits de la pêche. D’un investissement de 600 millions de francs Cfa, Omega Pélagique compte une salle de découpe, un centre d’accueil pour la formation continue et professionnelle du lycée technique de Sandiara. “Cette usine permettra de créer de nouvelles richesses.

D’abord, 700 milliards de chiffres d’affaires dans 5 ans, de créer 500 nouveaux emplois et de créer des revenus fiscaux importants pour la commune”, s’est réjoui Serigne Guèye Diop, Maire de Sandiara, par ailleurs ministre conseiller. Sa commune, selon ses dires, est en phase de démontrer que “le Plan Sénégal émergent est possible à travers la zone industrielle de Sandiara”. Mieux encore, que “l’acte 3 de la décentralisation est une réalité à travers la zone économique de Sandiara”.

“Nous n’allons pas nous arrêter en si bon chemin. Car, après cette usine, nous allons accueillir 10 nouvelles usines, l’année prochaine. Trois usines d’un grand groupe marocain d’un montant de 18 milliards, trois usines de 15 milliards d’un groupe tunisien, trois usines italiennes dont une tannerie, une usine textile pour un investissement de 3 milliards. Nous allons également accueillir une usine de production de pneumatique, une usine de montage de tracteurs et une usine de montage de véhicules, et j’en passe”, a annoncé le ministre conseiller.

Le ministre Oumar Guèye a, lui, exprimé un sentiment de satisfaction et de fierté. “Pour ce que j’ai vu et entendu, Sandiara est un laboratoire”, a confié le ministre de la Pêche lors de l’inauguration, avant de rappeler les nombreux investissements que le gouvernement consent pour le secteur de la pêche.

Par ailleurs, Oumar Guèye a procédé à la pose de la première pierre de 2 nouvelles usines: une conserverie de poissons et de thons et une usine de valorisation des déchets.