Crime passionnel à Yeumbeul : ce que dit l’autopsie sur la mort de Pathé Ndao

Le certificat de genre de mort sur l’adolescent Pathé Ndao est finalement tombé, hier. Après un faux départ à l’hôpital Principal de Dakar, la famille est retournée à la police de Yeumbeul pour se procurer une autre réquisition libellée cette fois-ci au nom de l’hôpital Aristide Le Dantec. Ainsi, après examen du corps, le médecin légiste du centre hospitalier conclut ainsi à un «décès causé par une plaie traumatique pénétrante de la face antérolatérale gauche du cou avec section des muscles, des veines et de l’aorte thoracique ; une hémorragie interne, à la suite de coups et blessures par objet pointu et tranchant», peut-on lire sur une copie du document médical.