Constructions irrégulières sur le littoral : après le mur des Turcs, les...

Constructions irrégulières sur le littoral : après le mur des Turcs, les villas de la honte

PARTAGER

Il y a deux ans, devant le tollé général, le Chef de l’Etat avait décidé, pour des projets socio-éducatifs, de céder son terrain sur la Corniche aux jeunes, avant d’inviter tous les Sénégalais indument installés sur le domaine maritime, à suivre son exemple. Mais, alors qu’on en était encore à le féliciter pour ce geste de haute portée, voilà que de nouveau, des constructions irrégulières reprennent derrière un mur aux dimensions impressionnantes, capables de bientôt transformer le site en un véritable bunker. Un chantier nocturne, probablement, et à l’insu du Président de la République.
Qui sont les propriétaires de ces nouveaux chantiers ? Plusieurs personnalités interrogées parlent de « hauts fonctionnaires d’état » qui se seraient partagé le site, avant de le morceler et de le vendre à des hommes d’affaires cossus.
Saisi à son tour, Pierre Goudiaby Atépa, le Président d’honneur de la PER (Plateforme pour l’Environnement et la Réappropriation du Littoral), se dit fatigué et préfère consacrer ses forces à la mairie virtuelle qu’il est en train d’entreprendre sur le Web, et qui permettra aux Sénégalais de parler de tous les problèmes environnementaux auxquels ils sont confrontés.
Rappelons, après la Porte du Millénaire, que c’est grâce à l’architecte que la ville de Dakar dispose d’une Place du Souvenir africain digne de ce nom. Le seul espace vert fréquentable de la place.

Dakarmatin

PAS DE COMMENTAIRES

LEAVE A REPLY