cette jeune femme découvre l’infidélité de son compagnon « grâce » à...

cette jeune femme découvre l’infidélité de son compagnon « grâce » à une cliente.

PARTAGER

Vous n’auriez pas aimé être à sa place. Une jeune femme qui travaille en tant que chauffeuse pour la compagnie Uber, a eu une bien mauvaise surprise en effectuant une course. Alors qu’elle venait de prendre en charge une cliente, elle s’est aperçue que la passagère n’était autre que la maîtresse de son petit-ami. Comment l’a-t-elle découvert? Elle a dû la déposer à l’appartement de ce dernier.

La chauffeuse de 24 ans, qui se fait appeler @Mixelaa sur Twitter, a expliqué que son compagnon lui avait dit être en déplacement pour le week-end. Malheureusement pour elle, il n’en était rien, la jeune femme a vite compris qu’il avait prévu d’autres plans.

Le récit des faits

Elle a embarqué la jeune femme à l’aéroport et celle-ci lui a donné l’adresse d’un complexe d’appartements dans le GPS. Elle lui avait dit qu’elle était là pour rendre visite. La chauffeuse répondit que son copain à elle venait de quitter la ville. Car il allait à New York voir sa mère hospitalisée. Il a même fait ses bagages et tout. Ils étaient partis de l’appartement de ce dernier tôt le matin. Chacun avait pris sa route et la chauffeuse l’avait vu se diriger vers l’aéroport.

L’employée de Uber raconte: « Mon estomac s’est noué au fur et à mesure que nous approchions de cet immeuble familier et puis j’ai vu sa voiture à l’extérieur. À ce moment là, j’étais comme…Je brûlais de l’intérieur lorsqu’elle a dit: ‘Je pense que c’est ici, c’est sa voiture’ »

La chauffeuse a continué à raconter le reste de l’histoire sur Twitter en mentionnant, entre autres, s’être engueulé avec la maîtresse de son copain avant de quitter les lieux avec ses bagages encore à bord de la voiture. Elle a aussi fièrement précisé qu’elle était maintenant célibataire.

Les internautes ont évidemment réagi à l’histoire et ont laissé des centaines de commentaires sur les tweets de celle qui est maintenant surnommée « Uberbae ».

Ce texte initialement publié sur le Huffington Post Royaume-Uni a été traduit de l’anglais.

www.afrikmag.com

PAS DE COMMENTAIRES

LEAVE A REPLY