Bulgarie : Une journaliste violée et assassinée après un reportage sur la corruption

ANNONCE

Viktoria Marinova, une journaliste bulgare qui avait fait état de corruption présumée liée aux fonds de l’Union européenne, a été retrouvée violée et assassinée samedi.

La journaliste, âgée de 30 ans, a été retrouvée morte dans un parc de Ruse, une ville de l’extrême nord du pays, le long de la frontière avec la Roumanie, a rapporté l’agence Reuters.

Marinva avait travaillé comme journaliste à la chaîne de télévision TVN, basée à Ruse. Elle avait animé un programme récemment lancé, interviewant des journalistes d’investigation sur des allégations de corruption entre un homme d’affaires et des hommes politiques impliquant des fonds de l’UE.

Un homme a été interpellé dans l’enquête sur le meurtre et le viol de la journaliste, dans le nord du pays.

«Nous avons arrêté un homme, nous vérifions toujours son alibi et il n’est donc pas officiellement suspecté d’avoir commis le crime. Il est détenu pour 24 heures», a déclaré mardi le chef de la police locale. Il a précisé qu’il s’agissait d’un «citoyen roumain»