Bombardier «Le combat que voulait Assane Ndiaye est derrière nous» !

Pour PAPE Dia, « Bombardier est libre, il a même reçu deux propositions de combat.

Le roi des arènes n’est plus sous contrat avec Assane Ndiaye. C’est ce qu’a fait savoir Pape Dia. L’agent et frère de Bombardier souligne que leur combat contre Eumeu Sène, c’est maintenant du passé. La preuve, le colosse de Mbour est en négociation avec deux promoteurs pour des combats cette année.

Assane Ndiaye peut aller voir ailleurs ! Le combat royal qu’il voulait organiser entre Bombardier et Eumeu Sène, après plusieurs reports, n’est plus d’actualité à l’écurie Mbour. Le staff technique du B52 a rangé cette affiche dans les tiroirs après l’expiration du délai (25 décembre) qui a été imparti au promoteur. Ce dernier, pour rappel, avait du mal à respecter ses engagements financiers vis-à-vis de Bombardier et Eumeu Sène, à savoir régler les frais d’organisation, assurer la sécurité et déposer les reliquats au Cng.

«Le combat que voulait Assane Ndiaye est derrière nous»

«Le combat est derrière nous. Il avait jusqu’au 25 décembre pour sauver le duel, il ne l’a pas fait, donc c’est fini», a déclaré Pape Dia, agent et frère de Bombardier, joint au téléphone. Pourtant, la structure Baol Production veut encore sauver le combat royal. Dans une sortie dans la presse, Assane Ndiaye avait émis son souhait de renouer le fil du dialogue avec les deux camps, pour enfin organiser ce combat. Mais, qu’il ne compte pas sur l’écurie Mbour. «On n’a plus de ses nouvelles. Donc nous sommes libres comme l’air», ajoute Pape Dia. A peine cette page fermée, le roi des arènes a reçu deux propositions de combat pour l’année 2018. «Nous avons reçu deux propositions de combat émanant de deux promoteurs différents. Nous ne pouvons pas entrer dans les détails, mais nous sommes très avancés dans les discussions», explique le frangin de Bombardier.

«Bombardier a l’embarras du choix, il peut prendre Eumeu comme attendre les autres».